Parcours d’Insertion

LORTIE : les modalités d’accompagnement

Les différentes étapes d’un salarié au sein du chantier d’insertion :

1. Recrutement :

  • Objectifs : rechercher l’adhésion des candidats sur les postes proposés et les modalités d’accompagnement (mené sur temps de travail).
  •  Participation du directeur, d’un encadrant technique (différent à chaque recrutement), et de l’accompagnatrice socioprofessionnelle

Le recrutement se fait, dans un premier temps, de manière collective, où sont expliqués le déroulement des entretiens, les postes proposés et les modalités d’accompagnement. Ensuite, chaque candidat est vu en entretien individuel à l’aide d’une fiche d’entretien : état civil, prescripteur, parcours professionnel, capacités personnelles (mécanique, électricité, maçonnerie …), projet professionnel et le délai qu’il se donne pour l’atteindre, problème d’alphabétisation…

A l’issue des entretiens, un courrier est envoyé à chaque candidat reçu pour l’informer des suites données à sa candidature.

Le recrutement doit s’anticiper au moins sept semaines en amont pour respecter les délais administratifs.

 

2. Accueil collectif préalable à l’embauche :

Les candidats retenus sont reçus une semaine avant leur embauche afin de signer le contrat à durée déterminée d’insertion, le contrat socioprofessionnel ainsi que le règlement intérieur.

Ce temps est de nouveau collectif pour améliorer leur intégration sur le chantier.

  • Présentation plus détaillée de l’association et des différents chantiers.
  • Présentation du rôle de l’accompagnant socioprofessionnel (rdv individuel en dehors du temps de travail, travail sur le projet professionnel, évaluation de leur travail 3 fois par an avec leur chef d’équipe, relation avec leur référent externe…).
  • Lecture et signature du contrat de travail et du règlement intérieur : période d’essai, respect des consignes, des horaires, du matériel, des adhérents… Les droits et devoirs.
  • Explication des horaires de travail (tableau pour chaque salarié).
  • Lecture du livret d’accueil.
  • Remise du livret d’accueil.
  • Remise d’une clé de vestiaire, d’une paire de gants, de chaussure de sécurité et d’un ensemble veste, pantalon de pluie.
  • Visite du bâtiment administratif

3. Le 1er jour du contrat de travail

Les salariés sont pris en charge par les encadrants.

– Le matin :

  • Présentation au reste de l’équipe
  • Visite du jardin / Présentation du « Book » des espaces verts
  • Présentation du matériel  et des règles de sécurité
  • Description du travail annuel à réaliser et des projets en cours

– L’après-midi :

  • Prise de poste
  • Doublon avec un salarié plus ancien

4. Méthodologie de validation de la période d’essai :

  • Au bout de 15 jours, les encadrants et le salarié font le point sur la période d’essai. L’objectif étant de donner plus de visibilité au salarié concernant les points à améliorer (comportement, assiduité, motivation…)
  • L’accompagnatrice effectue l’entretien d’accueil qui sera conduit en fonction des informations données par les encadrants techniques et la fiche d’entretien d’embauche.
  • Le prescripteur est contacté afin de connaître le parcours d’insertion réalisé en amont du chantier.
  • A la fin de la 4ème semaine de travail, une évaluation de compétences est effectuée par un encadrant technique, en présence de l’accompagnatrice socioprofessionnel le et le salarié.

Ces évaluations portent sur les savoir-être (assiduité, autonomie, maîtrise de soi, curiosité, persévérance…) et les savoir-faire (mettre en valeur le produit, respecter les quantités définies, respect et compréhension des consignes…).

  • A la fin de cette évaluation, le salarié est informé par l’encadrant de l’issue de la période d’essai et l’accompagnateur prend le relais.
  • Si la période d’essai est positive, des objectifs d’accompagnement et un rendez-vous sont fixés. Dans le cas contraire, le salarié est pris en charge, les démarches administratives lui sont expliquées et l’accompagnateur informe le prescripteur.

5. Modalité de mise en oeuvre de l’accompagnement socioprofessionnel :

– 4 axes de travail :

  • Technique : évaluation des compétences avec les encadrants techniques (à l’issue de la période d’essai, avant chaque renouvellement, à la fin du contrat de travail).
  • Individuel : 1 rdv toutes les 3 semaines, travail sur le projet personnel et professionnel, montage de dossiers administratifs (demande de CMU, demande de logement, dossier de surendettement) en partenariat avec les prescripteurs qui restent référent unique (Mission Locales, Cap emploi, Pôle emploi…) et les assistantes sociales (ces rdv étant modulables et adaptables à chaque salarié).
  • Collectif : rencontres avec des professionnels, visites d’entreprises, atelier collectif sur le bassin d’emploi du Grand Nancy.
  • Au quotidien : gestion des urgences, accès internet et téléphone, accompagnement sur des forums…

– Réunion toutes les 3 semaines entre accompagnateur et encadrants pour faire le point sur les salariés et planifier les futures échéances (période d’essai, renouvellement, évaluation des compétences,…)

– Tous les 2 mois : Comité Technique avec les partenaires : point sur la situation de chaque salarié, nouvelles démarches à effectuer.

6. Accompagnement vers la sortie du chantier

  • Le CV est mis à jour avec les compétences et les responsabilités acquises durant le contrat de travail.
  • Remise de l’attestation de compétences.
  • définir en partenariat les relais mobilisables (vers l’emploi ou le social)
  • Les démarches administratives liées à l’arrêt du contrat sont expliquées notamment celles avec la MSA, Pôle Emploi et la mutuelle obligatoire.